Le chien et la tique

Le chien compte parmi les nombreux hôtes de la tique. Celle-ci est très active du printemps à l'automne et c'est donc pendant cette période que nos chiens sont les plus exposés.

La tique est un ectoparasite, elle se fixe à la surface de la peau de l'animal à des endroits privilégiés; derrière ou sur les oreilles, entre les doigts, sur le ventre, dans les plis de l'aine, autour du cou ou encore autour de l'anus.

La tique est un acarien appartenant à la classe des arachnides (4 paires de pattes au lieu de 3 chez les insectes). Sa pathogénicité réside surtout dans le fait que la tique est un vecteur biologique: elle véhicule et transmet, en se fixant, des micro-organismes dangereux (pathogènes) pour son hôte.

La tique s'accroche sur l'animal par le rostre constitué de chélicères et de l'ypostome. Alors que les chélicères servent à couper la peau, l'hypostome permet à l'acarien de s'ancrer solidement dans la peau.Evolution de la tique.

Les tiques sont hématophages: elles se nourrissent de sang pour muer et pour se reproduire. La femelle pond des oeufs qui donnent des larves. Les larves trouvent un hôte pour prélever du sang nécessaire à leur développement. Gorgées de sang, les larves quittent alors leur hôte pour se transformer en nymphes. Les nymphes, à leur tour, s'accrochent à un hôte. une fois leur repas draculéen assouvi, les nymphes abandonnent leur hôte pour effectuer leur dernière mue qui leur conférera leur forme adulte. Arrivée à maturité, la tique trouvera un ultime hôte pour son dernier repas de sang avant de se reproduire.

Il existe principalement 3 espèces de tiques parasites du chien pouvant transmettre des maladies graves:

  • Ixodes ricinus;
  • Dermacentor reticulatus;
  • Rhipicephalus sanguineus.

Les deux premières espèces colonisent les milieux boisés et les hautes herbes. La dernière habite plutôt dans le bassin méditerranéen.

Pendant leur repas, les tiques peuvent transmettre par leur salive 3 agents pathogènes, chacun à l'origine d'une maladie mortelle chez le chien:

  • Babesia canis est un sporozoïte responsable de la piroplasmose (ou babésiose). Ces sporozoaires envahissent les globules rouges entraînant leur éclatement.
  • Borrélia burgdorferi est une bactérie responsable de la Borréliose de lyme caractérisée par de la fièvre, des douleurs musculaires et articulaires (boîteries), une chute de l'appétit et une insuffisance rénale.
  • Erlichia canis est une bactérie responsable de l'Ehrlichiose ou typhus du chien.

 

Espace clients