Attention aux chenilles processionnaires!

Le poil urticant des chenilles processionnaires peut entraîner chez le chien une nécrose de la langue. Même si le chien n'a pas mangé de chenilles! En effet, simplement en léchant une zone qui a été au contact de ses petites bêtes, le chien peut avoir une réaction allergique.

La chenille processionnaire est la larve d'un papillon de nuit appelé Thaumetopoea pityocampa. La femelle papillon pond ses oeufs à la fin de l'été dans les branches des pins. Les chenilles éclosent envion 40 jours après la ponte et se nourrissent des aiguilles de pin. Elles construisent alors à l'automne un abri en soie aux extrêmités des branches pour passer l'hiver.


L'idéal est donc de contrôler les branches des pins à la fin de l'automne afin d'éliminer les nids infestés. L'échenillage permet ainsi d'éviter la procession de nymphose qui se déroule au printemps: toutes les chenilles du nid quittent leur abri et se dirigent vers le sol où elles deviennent dangereuses pour le chien.Cycle de la chenille processionnaire

Les premiers symptômes chez le chien sont les suivants: langue rouge et enflée, museau et babines enflées, bave, vomissement. Il faut alors rapidement consulter un vétérinaire.

Arrivées au sol, les chenilles se déplacent en file indienne puis au bout de plusieurs jours s'arrêtent dans un endroit ensoleillé pour s'enfouir dans le sol. Chaque chenille processionnaire va alors tisser un cocon individuel pour se transformer d'abord en chrysalide puis, après quelques mois, en papillon! Les papillons sortiront de terre l'été pour s'accoupler... et le cycle recommence!

La dangerosité de ces chenilles pour l'animal, comme pour l'homme, vient du fait que chaque poil est pourvu d'une glande qui contient du venin dont l'action est de détruire les tissus. Si un poil est rompu, le venin se retrouve libéré dans l'air. C'est pour cela que des lésions oculaires et respiratoires peuvent aussi apparaître.

Espace clients