L'hystérie canine

L'hystérie chez le chien est très souvent assimilée à l'épilepsie. Il est vrai que dans les manifestations hystériques, les symptômes végétatifs (raideurs, convulsions, prurits, dilatation des pupilles, ...) et les symptômes psychiques (hallucinations, fuite, mouvements stéréotypés, ...) ressemblent à ceux de l'épilepsie. Néanmoins, l'étiologie de ces deux troubles est sensiblement différente.

D'un point de vue clinique, l'origine de l'épilepsie est de nature organique tandis que celle de l'hystérie reste inconnue. Du point de vue psychologique, il faut envisager un contexte affectif entre le chien et le maître. La crise hystérique est donc déclenchée par un conflit psycho-affectif où les instincts de l'animal ne trouvant pas à se satisfaire subissent une régression. Ainsi, chez le chien, le passage du conflit inconscient dans le corps se manifeste par des troubles somatiques.

Pour Reynal, le déclenchement des crises hystéro-organiques peut être attribué aux relations affectives fusionnelles attachant l'animal à l'homme. De ce fait, l'hyperattachement contribue au développement des crises hystériques.

Ce processus de conversion de l'énergie des instincts non satisfaits sous la forme de symptômes corporels est pathologique dans son expression optimale et peut être considéré comme le noyau de la névrose; D'ailleurs, l'hystérie est une névropathologie.

L'hystérie concerne donc des chiens au tempérament très nerveux évoluant dans un entourage hyperprotecteur. C'est pourquoi, de nombreux troubles du comportement du chien tels que le syndrome HS-HA (hypersensibilité-hyperactivité), le syndrome de privation, le syndrome d'anxiété de séparation, l'hyperattachement, les syndromes de dyssocialisation primaire et secondaire, d'anxiété, de déritualisation, de dépression, de phobie, de phobie sociale ou encore de sociopathie ont un arrière fond d'hystérie.

L'hystérie se caractérise par une intensité de crises émotionnelles et une diversité d'effets somatiques. Contrairement à l'homme, le chien n'a pas conscience de son état pathologique.

Espace clients